Aller au contenu principal

Last stop

Difficile de réaliser qu’on est de retour… Mais on imagine que votre souffrance est bien pire à l’idée d’être sevrés de nos récits !
Alors avant de vous voir sombrer dans un état de décrépitude trop avancé, place à Hong Kong, notre 20ème et dernière destination !

La première chose qui frappe au pays de Bruce Lee et Jackie Chan c’est l’architecture vertigineuse de ses buildings. Et lorsqu’à la nuit tombée toute la ville s’illumine, le spectacle de ces gratte-ciels plantés face à la mer vous assène un magnifique coup de pied retourné, qui vous envoie directement dans les étoiles.

Mais Hong Kong ne se cantonne pas à son urbanisme démesuré. Entourée de montagnes et cernée par la mer, elle offre tous les agréments pour s’évader et prendre du bon temps, pour l’occasion un poil frisquet. Ville cosmopolite par excellence, on y trouve de la nourriture du monde entier, sans oublier les fameux dim sum, pas toujours faciles à commander pour un étranger, mais véritable fierté nationale.

Hong Kong a tout pour plaire et l’on comprend aisément pourquoi elle attire tant d’expatriés. Nous y avons d’ailleurs retrouvé Henri – notre deuxième actuaire en un an ! – le temps d’un sympathique petit dîner dans un quartier animé de Central.

Nous avons également renoué avec Connie et Terence, un couple croisé il y a 4 ans aux Maldives – que nous avions initié à la pétanque ! – et qui nous a concocté un itinéraire gourmet à la découverte des Nouveaux Territoires.
Avant cette journée nous les connaissions à peine ; leur gentillesse nous a vraiment touchés.

Pour célébrer en beauté la fin de notre périple, nous avons grimpé au sommet de la tour ICC, commencé par siroter un verre sur la terrasse de l’Ozone, le bar le plus haut du monde, avant de redescendre de quelques étages (au 101ème précisément) pour savourer le menu dégustation de Hideaki Sato, chef étoilé du RyuGin. Les sashimis y sont exquis, le bœuf wagyu à se damner, la poire moléculaire extraordinaire.
A
Ainsi s’achèvent nos aventures. Nous gagnons l’aéroport à reculons. Dernier appel pour les passagers Meriem et Pierre-Alexandre, le vol CX279 à destination de Paris Charles de Gaulle va partir.
On se regarde, on hésite, puis la raison l’emporte.

Et maintenant à qui l’tour ?

Publicités
3 Commentaires Poster un commentaire
  1. jltheyoung #

    Merci pour cette belle année de découvertes partagées ! Que le retour soit doux et la reprise indolore. Beaucoup de bonheur pour vous deux…..l’aventure de la vie continue.

    20 janvier 2013
  2. on aurait presque envie de verser une larme! merci pour ces moments de joie en tout cas!

    20 janvier 2013
  3. Abdelmajid & Saida #

    Fantastique.

    Mille merci.

    Et maintenant, qui va nous faire rêver et partager tant de belles choses ?

    Le retour à la  » normale » ne va pas être facile.

    21 janvier 2013

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s