Aller au contenu principal

Un air de famille

Après s’être laissés chatouiller par le soleil deux jours durant sur les plages des Gili, nous reprenons le bateau jusqu’à Lembongan, une île au sud-est de Bali, réputée pour la richesse de ses fonds marins.

Et ça tombe bien car maintenant que nous avons un peu de bouteille en snorkeling, nous avons décidé de franchir un palier supplémentaire et d’apprendre à respirer avec. Meriem s’inscrit pour le 1er niveau et moi pour le second. Mais avant de pouvoir descendre sous l’eau, c’est dans les livres qu’il faut plonger, le temps d’avaler les prérequis théoriques qui permettront d’éviter de boire la tasse. Bachoteuse de renommée internationale, Meriem n’hésitera pas à sauter quelques chapitres pour buller au soleil, mais le résultat est là. Serons-nous pour autant abasourdis par le monde du silence, c’est PADI !

Les poissons-lunes (dits mola mola) ayant déserté (sans doute la perspective du ramadan) notre meilleur souvenir restera les raies manta, dont la grâce et l’envergure nous ont laissé sans voix. Il faut dire qu’avec un détendeur dans la bouche, pas facile d’être causant.

Retour en surface à Kuta où cette fois nous partons à l’assaut des vagues, planche de surf sous le bras. Enfin des vagues. De l’écume pour être honnête. Appelée soupe dans le jargon, nous l’avons personnellement trouvée très salée, ce qui ne nous a pas empêché d’en avaler des litres ! Les cheveux de surfeuse de Meriem, pourtant peroxydés à point par le soleil, ne changeront rien l’affaire, n’est pas Brice de Nice qui veut !

Bien que loin d’être au bout du rouleau, nous ne nous attarderons pas plus dans cette station balnéaire envahie par des hordes de touristes, pour qui l’Indonésie se résume à la plage et aux boutiques branchées. Pas vraiment notre tasse de thé.

Cap donc au nord de Bali, direction Pemuteran, où nous attendent non seulement des côtes plus sauvages mais aussi et surtout des visages familiers : sœur, parents, oncles et tantes, ils ne sont pas moins de sept – mais tous de mon côté – à avoir fait le déplacement pour venir nous voir et accessoirement prendre du bon temps dans ce cadre enchanteur. C’est parti pour six jours de vacances en famille !

Après une nuit passée dans une charmante maison d’hôte, les festivités peuvent commencer, avec au menu : un peu de snorkeling sur l’île de Menjangan, des rizières en terrasse, quelques temples et une plongée au large d’Amed pour découvrir l’épave du Liberty. Mais toutes ces excursions ne sont rien à côté du plaisir de retrouver les siens et nous avons célébré chaque jour ces retrouvailles à coup de Bintang et de dîners haut en décibels.

Ultime étape de ce périple, Ubud, où après toutes ces pérégrinations, nous profitons d’une autre spécialité locale : le massage. Six mois de sacs à dos et de transports chaotiques ont laissé quelques traces et il faudra tout le doigté des masseuses balinaises pour dénouer nos pauvres dos.

Pour finir en beauté nous nous sommes même vautrés dans le luxe toute une journée, mon frère ayant eu la bonne idée de nous offrir à Noël une nuit dans un palace. Lit King Size, terrasse privative, personnel au petit soin, nous n’avions plus connu ça depuis des lustres. Je peux vous dire que nous en avons profité jusqu’à la dernière miette, faisant un sort au petit-déjeuner comme au goûter (servi au bord de la piscine) et raflant le moindre produit mis à disposition dans la chambre. De vrais morfals !

Nous retrouvons nos manières le temps d’une cooking class, mais déjà il est temps de dire au revoir – à dans six mois ! – puis de prendre le chemin de l’aéroport, non sans avoir admirer un dernier coucher de soleil sur le temple marin de Tanah Lot.

Finie la vie de millionnaire (1 euro = 11 000 roupies), adieu les nasi goreng qui vous brûlent la bouche et terima kasih aux indonésiens, qui par leurs sourires et leur gentillesse ont réussi à nous faire oublier nos malheurs javanais et apprécier comme il se doit leur beau pays.

Prochaine destination, le Japon, avec là aussi de la visite, et je peux vous dire que Meriem se languit ! Quant à moi j’aurai deux sœurs pour le prix d’une, pas de quoi me faire hara-kiri.

11 Commentaires Poster un commentaire
  1. La verve de PA est à son apogée sur cette étape ! On peut être actuaire et manier la plume avec talent….mon passage dans la réass m’aura appris à oublier mes profs de maths qui étaient la hantise de ma jeunesse. De l’Indonésie je n’ai connu que Java et mon impression a été la même que la vôtre….il faut donc que j’aille à Bali pour réviser mon point de vue. Belle idée familiale que ces retrouvailles balinaises. Tiens, pour la peine, je vous embrasse !

    6 août 2012
    • Meriem #

      Oh nooon! Il ne faut pas l’encourager! PA va se lâcher davantage sur les jeux de mots! C’est inscrit dans son patrimoine génétique. Qu’en dites-vous les Mercier?

      9 août 2012
      • Danielle #

        Il est bien intelligent comme disait sa grand tante. C’est l’atavisme….Nous apprécions à chaque article ses talents de conteur! Eh oui c’est notre fils et nous en sommes très fiers.

        11 août 2012
  2. Vincent #

    Je rejoins jltheyoung: quelle inspiration d’écriture sur ce post ! B R A V O !
    Content de voir que le voyage continue à vous ravir et merci de le faire partager : à vos familles là-bas, et à nous tous un peu partout. Ca fait toujours plaisir car, à part votre blog : tout est fermé en août !

    Je vous laisse réfléchir à vos prochains meilleurs jeux de mots, nippons ni mauvais…

    6 août 2012
    • Meriem #

      Tu ne vas pas t’y mettre toi aussi!

      9 août 2012
  3. Roulious #

    PALM, j’avoue que ce petit résumé était exquis! presque au niveau de la Merc se bouchant le nez en sautant de son surf: le paroxysme du style :)

    8 août 2012
    • Meriem #

      Ça t’a rappelé nos séances de surf de l’après-midi mon ptit Roulious?

      9 août 2012
      • Roulious #

        c’est exactement ça, d’ailleurs la board est de sortie ces temps ci :) je v essayer la plongée cet été, a priori je devrai moins faire le malin…

        9 août 2012
  4. mathilde2012 #

    un peu court tout de même le récit sur la famille! on aurait mérité un article entièrement consacré à votre EXTRAORDINAIRE FAMILLE ;-) !!

    9 août 2012
    • Aquiltour #

      Ce qui compte ce n’est pas la quantité !! Et puis c’est pas comme si tu faisais la une de la vidéo ;-)

      9 août 2012
  5. comillaslovers #

    fuji yamain au kimono pour continuer les jeux de mots

    20 août 2012

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s