Aller au contenu principal

Quand tout se termine en queue de poisson

Natal devait initialement nous servir de point de départ pour une expédition de trois jours sur l’archipel de Fernando de Noronha, véritable paradis sous-marin, à 350 km au large des côtes. Hélas les merveilles de Dame Nature ont un prix (très élevé en l’occurence !) et après un rapide état de nos finances, nous avons finalement décidé d’y renoncer…Le Brésil est en effet moins bon marché que nous l’avions imaginé et, même sans faire de folies pour se loger (ni se goinfrer), notre budget est déjà bien entamé, ne serait-ce que par les transports.

Allez, plus que 50 semaines à tenir sur la réserve ;)

Nous fuyons malgré tout Natal et ses tours en dents de scie aux couleurs douteuses pour une pousada légèrement plus au sud, à deux pas du plus grand arbre à cajou du monde (sa frondaison dépasse les 500m de circonférence !) et que seul notre chauffeur de taxi semblait ne pas connaître… Nous passerons deux nuits chez notre hôte, une californienne exilée au Brésil et adepte de la vie communautaire alternative… Toutes sortes d’animaux se promènent dans le jardin – qui sert aussi d’atelier de production de cajou – mais nous nous contenterons de profiter de son balcon et de sa connexion wifi pour (enfin) mettre à jour le blog. Une sortie nocturne nous permettra également de découvrir une nouvelle facette de la jeunesse brésilienne, qui adore écouter de la musique à s’en faire crever les tympans, spécialement en voiture, quitte même à s’en servir de discothèque mobile – le coffre renfermant souvent une sono impressionnante – pour faire vibrer tout le quartier !

Après cette brève escale, nous continuons vers le sud jusqu’à Praia da Pipa, village en bord de mer qui possède des plages encore relativement préservées, si bien que l’attraction principale n’est pas la bronzette mais les dauphins, curieusement dénommés Golfinhos. Nous avons évidemment passé des heures à essayer de les immortaliser mais ces charmants bestiaux ne se sont pas montrés très coopératifs…

D’un autre côté, comparés à ceux qui prolifèrent dans les eaux de Recife, terminus de notre itinéraire, le choix est vite fait : des panneaux disséminés tout au long de la plage indiquent gentiment aux baigneurs qu’ils risquent de croiser des mâchoires ou des ailerons bien peu avenants…

A

Bizarrement, plutôt que de faire trempette, nous préférons partir visiter la ville voisine d’Olinda. Avec ses maisons coloniales très colorées et ses églises un peu défraîchies, celle qui littéralement signifie « la belle » ne manque pas de charme, même si nous lui trouvons un petit air de déjà vu. Nous regagnons donc notre hostel (avec un s de plus qu’à hôtel, à l’image du nombre de lits par chambre) où nous nous apprêtons à passer notre seconde nuit en dortoir (il est 18h30 et nos 4 « colocataires » sont déjà couchés…) avant de décoller demain de très bonne heure pour la sulfureuse et trépidante Salvador de Bahia !

Publicités
3 Commentaires Poster un commentaire
  1. jltheyoung #

    Si vous êtes fauchés on lancera une collecte nationale de fonds pour vous permettre de finir la ballade…..Merci de prendre le temps de rédiger vos articles (bien écrits) pour les potes sédentaires et…. sous la neige pour Le Mans ! Nous aussi on a notre exotisme ! Amitiés à tous les deux ! Jean-Louis

    5 février 2012
    • comillaslovers #

      Grande Braderie chez les J-F !
      Tout à 10 euros : un grand choix de vêtements :costumes, ensembles, manteaux, blousons, cravates, bagages divers , articles de sport : raquettes de tennis, tenue de salsa, de capéera, combinaisons de ski, chaussures du 38 et du 45, vaisselle, cadeaux de mariage, superbe moto recustomisée aux couleurs de l’Argentine pour un futur Paris-Dakar etc.
      Les bénéfices de cette opération seront entièrement reversés aux voyageurs.
      Règlement déposé chez Maître Capello.

      5 février 2012
  2. Mais on dirait que c’est là tout notre patrimoine ! 10 euros pour ma moto, quand même…

    5 février 2012

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s