Aller au contenu principal

Les Porto

Les Porto. Ce nom revenait souvent lors des déjeuners animés chez les Mercier. Toujours cités avec un mélange de tendresse et de sympathie. Clara, Lucas, Marcos, il me tardait de les rencontrer.

En arrivant devant leur porte, j’entends un « Pierre-Alexaander », une belle femme, en mini-short et débardeur, nous reçoit à bras ouverts, c’était Maria-Clara. Son mari Tito (dit Chuitto) enlace PA comme un fils, un accueil chaleureux et « sin cehemoni » comme ils disent, on s’est vite senti chez nous. 

Après une brève mise-à-jour sur le voyage, les Mercier et les années de voisinage à Ste-Foy, nous nous sommes laissés emporter par l’humeur joyeuse du tourbillon Clara et ce, durant tout notre séjour chez les Porto.

Je ne connais pas ses enfants, mais je les imagine aisément à travers ses paroles et la fierté avec laquelle elle en parle : Isabel (dite Isabeo) a un immense talent d’artiste, comme son arrière grand-père, qui n’est autre que Carlos Oswald, le dessinateur du Christ rédempteur du Corcovado. Elle vit au Canada avec ses magnifiques petites filles et André. Lucas (Lucach), lui, a rencontré une charmante jeune-femme, Marcela qui va passer son concours pour devenir juge. Il aime la bière et travaille même dans ce secteur. D’ailleurs il a grossi un peu mais Marcela l’entraine faire des balades à vélo et de la course à pied. Marcos (Marcoz) vit à Sao Paolo, adore la samba, et les activités « com emocoe », il a plaqué le monde de la finance pour retrouver un métier qui lui corresponde. Quant au petit dernier, Thomaz, ses parents sont fiers de ses études brillantes d’ingénieur. On a pu l’apercevoir entre ses siestes, sa gym et ses sorties nocturnes. Et puis il y’ a Jason, Carolina, Dona Lisa, Vera, la copine de Marcos, Olivier, Madame Belorget, le frère de Tito, le jardinier nain… tous ces personnages ont eu leur part dans les anecdotes racontées par Clara.

Vous l’aurez compris, Clara est une vraie mère poule, et pas seulement pour ses enfants. C’est une carioca brillante, cultivée, aimant les beaux-arts, mais surtout très spontanée et chaleureuse.

Tito est un médecin biologiste passionné par son métier, sa discrétion contraste avec l’exubérance de Clara mais il n’en reste pas moins un personnage extrêmement sympathique avec un humour pince-sans rire à la française. Il nous a insufflé l’envie de découvrir tous les recoins de sa ville, même si Clara se moque du fait qu’il soit né dans une ferme à la campagne.
Après 30 ans de mariage, ces deux là ont gardé l’un pour l’autre une tendresse et une complicité vive.

Obrigada por tudo Clara e Tito, vous, vos enfants, et vos amis serez toujours les bienvenus à Paris, comme à Casablanca !

Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s